La Via Francigena… dans le Devon

La Via Francigena (VF), c’est la route de pèlerinage qui va de Canterbury à Rome et que Sigéric le Sérieux, Archevêque de Canterbury, a décrite pour la première fois au Xème siècle sur son chemin de retour de Rome où il était allé recevoir la bénédiction du Pape Jean XV.

Ayant déjà parcouru les 2 étapes anglaises de ce pèlerinage en octobre 2019 (voir mes blogs précédents) j’avais acheté mes billets de train et de ferry pour me rendre à Calais le 30 mars 2020. Mon intention était de marcher jusqu’à Bremblens, le village où j’ai grandi au bord du lac Léman, quasiment à mi-distance entre Canterbury et Rome. Mais les circonstances en ont voulu autrement : avec la pandémie qui a frappé l’Europe au printemps 2020, je n’ai pas pu poursuivre mes plans et me suis « résignée » à poursuivre mon pèlerinage dans le merveilleux comté du Devon où j’habite. C’était le confinement, le printemps, et dame Nature avait la priorité.

Ce sont ces excursions dévoniennes d’un jour, en solitaire la plupart du temps, que j’aimerais vous raconter en images : 550km (340 miles) de petits chemins délicieux, de paysages exotiques – pour moi qui viens d’ailleurs -, d’une nature immuable. Et tout cela dans une paix totale, un silence impressionnant. Pas de voitures, ni personne dans les alentours. C’est le confinement et tout le monde reste chez soi. Seule la nature et sa musique à elle m’entourent et me régalent.


En préparation pour la vraie VF j’ai pris un congé sabbatique auprès de mon école, de mes clients et de mes activités bénévoles et suis donc libre pour profiter de chaque journée de beau temps et partir marcher en conscience dans la campagne autour de chez moi. Un curieux pèlerinage, que celui-là, où je peux choisir de rester à l’abri les jours de pluie, où je n’ai pas besoin de porter tout mon barda, ni de chercher où passer la nuit. Mais c’est un pèlerinage quand même, alors je visite toutes les églises que je rencontre. Logées au milieu de très charmants villages, elles sont superbes et invitantes… mais fermées à cause du Covid 19. Quand l’occasion s’y prête, cependant, je mange mon sandwich sous leur porche.

L’église de Holcombe Burnell
L’église de Hittisleigh et son jardin sauvage, sur la ligne tellurique de St Michel
Celle de Throwleigh, sur la ligne tellurique de Marie, cette fois

Je suis les chemins très bucoliques du tourisme pédestre. Quelquefois il faut les deviner. De tous côtés la nature abonde, c’est le printemps.

Comment résister à une telle invitation ?
Le chemin est là, il n’y a qu’à le suivre
Il passe à travers des terres nouvellement semées,
traverse les jardins de ville,
et les champs cultivés
Parfois il longe une haie. Il est souvent plein d’orties… pauvres mollets.
Sans mon GPS, comment deviner qu’ici il faut marcher tout droit vers les 2 arbres

Ce qui me plaît tellement en Angleterre et en particulier dans le Devon, c’est que les marques d’un passé lointain y sont encore très présentes. Je me dis souvent que les chemins que j’emprunte ne devaient pas être très différents du temps de Sigéric. Il y a encore des chemins creux, des passages à gué, des vieux murs, des arbres qui ont plus de 500 ans, des endroits où l’on devine des lutins cachés dans les feuillages, des lieux qui soudain demandent le silence comme le font certaines cathédrales…

Un coin de forêt magique
Une escalier pour monter jusqu’au ciel
Une des plus belles “cathédrales”
et une autre

Et, ce printemps, il y a des fleurs partout, tellement de fleurs sauvages, qui me ravissent au fil des jours et des promenades.

Des digitales, en anglais foxgloves (gants de renards), parce que les anciens Saxons les appelaient les Volksglocken, les cloches du petit peuple, et qu’en anglais cela a donné foxgloves
Des bluebells ou jacinthe des bois
Des orchidées sauvages sur les talus au bord des routes
Des rhododendrons surplombant la rivière Teign
Des ajoncs avec leur odeur entêtante de noix de coco, et plus loin, encore des bluebells
Et des fleurs sauvages tout autour de l’église de Throwleigh pour attirer des papillons rares

Marcher en forêt fait un bien fou quand la vie du dehors nous fait perdre la tête. Quelques minutes parmi les arbres, et nous voilà recentrés et en paix. Une journée entière dans la forêt est une réelle bénédiction.

Et puis il y a les animaux… le chemin passe souvent au milieu d’un troupeau de vaches 🙂, ou de moutons 😍, de juments 🤨 avec leurs poulains 😃, de taureaux 😨, et même de lamas 😎.

Des vaches noires et brunes
et des moutons bleus

N’oublions pas les poneys qui pâturent en liberté dans le Parc National du Dartmoor. J’ai passé une heure heureuse et inoubliable parmi eux au sommet d’une colline.

Il y a aussi cependant des animaux dont je me serais bien passée de faire la connaissance… les tiques. Je me suis fait mordre au moins 7 fois. Heureusement que je me promène avec le petit outil bien précieux ci-dessous. De la taille d’une carte de crédit, il sert à déloger les tiques en entier. Il comporte une loupe pour les repérer et deux espèces de fourches que l’on peu choisir selon la taille de la bête.

Ici un bébé tique encore vivant

Un des avantage du confinement est de pouvoir traverser les autoroutes en toute sécurité. Ce passage, près de chez nous, est prévu pour le tourisme pédestre, mais en temps normal jamais je ne m’y aventurerais. Là, pas de soucis… pas une voiture en vue.


Ma foi, je suis et ai toujours été une esclave des mes dents, et ce n’est pas une promenade dans la nature qui va me distraire de cette tâche…

ni aujourd’hui
ni il y a 35 ans

Après avoir parcouru tous les chemins locaux, je me suis aventurée dans les transports en commun en sens inverse des pendulaires. Il n’y avait pas encore de masques à disposition pour tout le monde mais il fallait quand même se couvrir le nez et la bouche, alors voilà pour un look de bandit de grands chemins.


La topographie du Devon lui a permis de bien résister à l’agriculture extensive. On rencontre encore partout de petites parcelles entourées d’une haie. Pour passer d’une parcelle à l’autre il y a souvent un “stile”, alors voici pour les non-britanniques quelques photos de cet objet intriguant.

A gauche la planche verticale peut se tirer contre en haut pour laisser passer les chiens
Il faut être un peu acrobate pour enjamber ce stile-ci.

Lors de mon passage à Canterbury en Octobre dernier je me suis procurée une crédenciale, cette carte sur laquelle les pèlerins font apposer le sceau de tous les endroits traversés. La mienne porte déjà les marques de la Cathédrale de Canterbury, de l’église de Sherperdswell et de l’office du tourisme de Douvres.

Je suis bien consciente que le Devon n’est pas sur le trajet de la Via Francigena. Cette trentaine de journées de marche représentent pour moi cependant un vrai pèlerinage. Elles m’ont permis de prendre des décisions très importantes quant à mes priorités, et ma vie en ce mois de décembre ne ressemble pas à celle que je menais il y a une année. J’ai donc fait ajouter à ma crédenciale le sceau de la cathédrale d’Exeter et celui du Mont St Michel anglais (en Cornouaille, cf mon prochain article sur ce blog).

En été 2020, je suis allée en Suisse pour voir ma maman et en ai profité pour parcourir les 6 étapes de la VF qui enjambent les Alpes et qui ne sont pas parcourables quand il y a de la neige (cf mon article suivant). Vu qu’à l’automne 2020 la pandémie a refermé les frontières, mon plan, en ce décembre 2020 est de repartir à la fin de mars 2021, mais de Reims, cette fois. En effet je considère que les étapes de Calais à Reims ont été parcourues dans le Devon et en Cornouaille. Peut-être changerais-je d’idée d’ici le printemps… il faut être flexible, par les temps qui courent.

Repos de la pèlerine, en attendant la traversée des Alpes

3 thoughts on “La Via Francigena… dans le Devon

  1. J’aime toutes ces descriptions legeres a lire qui savent donner le gout de tes plaisirs de tes decouvertes, et la joie de ces moments de bonheur devant le sacre de la nature… j’aime ces photos magnifiques du Devon.. ca me donne envie de longues marches en foret. Merci Brigitte de partager ton experience tellement aventureuse… Prends bien soin de toi…

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s